Pour 2016, KTM décline sa Super Duke 1290 en une version GT. Le but est d'offrir une machine à la fois sportive et apte à avaler les kilomètres. Ce sport-GT à la sauce KTM n'a pas vraiment de concurrence sur le marché et c'est donc en soit une moto assez originale à laquelle nous avons affaire. 

KTM 1290 Super Duke GT 2016

En effet, KTM part de son roadster sportif radical pour en faire une machine destinée à partir loin. Alors bien sûr tout est relatif, cette moto n'est pas spécialement une voyageuse au long cours, mais disons qu'elle se destine à faire un peu plus que la petite balade du dimanche. Donc finalement une machine avec de vraies aptitudes à l'arsouille et qui permet de partir en WE où de faire des trajets boulot-dodo au quotidien, nous tenons peut être ici un véritable chaînon manquant qui se situerait disons par exemple une Tuono et une VFR. En tout cas personnellement j'aime bien le principe :)

KTM 1290 Super Duke GT 2016 dans un tunnel

Coté esthétique, on est bien face à une Super Duke, cette version GT est racée et conserve un coté bestiale avec ses écopes de réservoir plongeantes. L'avant a été redessinée pour apporter plus de protection et la bulle est ici réglable en hauteur manuellement. L'arrière a également été redessiné pour accueillir un passager avec un minimum de confort, et pour supporter le poids des valises optionnelles. Cette partie arrière intègre d'ailleurs les encoches pour la fixation des valises. Si l'on regrette que ces valises soient une option, on apprécie le fait que cette moto soit jolie sans les dites valises, le support pour les fixer étant très discret. Autre aspect pratique, le réservoir gagne 5 litres pour atteindre 23 litres. Un réel atout une fois que l'on a goûté à une autonomie digne de ce nom.

KTM 1290 Super Duke GT 2016 sans valises

Pour la mécanique, c'est tout simplement le moteur de la Super Duke qui affiche dans cette Super Duke GT la bagatelle de 173 chevaux. Il est homologué Euro 4 et sera livré débridé en France en toute légalité. Le couple de 144 Nm impressionne comme c'était déjà le cas sur la Super Duke. Néanmoins, les aides électroniques devraient pouvoir adoucir la bête pour en faire quelque chose d'exploitable et d'agréable.

Pour le reste, les suspensions WP sont semi actives comme sur la 1290 Adventure. Il est possible de les paramétrer depuis le guidon et leur comportement est adapté en temps réel selon les remontées d'information de leurs capteurs. Autant je trouve que les assistances au pilotage sont discutables sur une moto, autant dans ce genre de mise en pratique sur le comportement des suspensions, l'utilisation de l'électronique prend tout son sens. Pour rester sur cette partie électronique, on trouve de série un régulateur de vitesse et des poignées chauffantes. Les assistances au pilotage ne sont pas oubliées avec différents modes de conduite, un anti-patinage ajustable et un ABS coordonné à l'angle de la moto. 

En bref, la moto est très bien équipée et a de beaux atouts pour elle. Le hic, c'est sont prix qui devrait avoisiner les 18000 euros sans options. Elle sera disponible en deux coloris dès 2016, sans plus de précisions concernant la date de lancement.

KTM 1290 Super Duke GT 2016 en wheeling

KTM 1290 Super Duke GT 2016 sur l'angle

KTM 1290 Super Duke GT 2016 grise

KTM 1290 Super Duke GT 2016 orange

Arrière KTM 1290 Super Duke GT 2016

Clignotants intégrés KTM 1290 Super Duke GT 2016

Commodo gauche KTM 1290 Super Duke GT 2016

Tableau de bord KTM 1290 Super Duke GT 2016

Freins KTM 1290 Super Duke GT 2016

Selle KTM 1290 Super Duke GT 2016

Supports valises KTM 1290 Super Duke GT 2016