Gants moto de piste : ce qu'il faut savoir

Lorsque l'on parle d'équipement moto pour la piste, on pense immédiatement à une protection accrue et une forte résistance à l'abrasion. Mais il n'y a pas que ça! Les gants moto de piste par exemple ne doivent pas être seulement protecteurs, ils doivent être confortables et ne pas gêner la conduite sportive.

Equipement moto de piste

Les gants moto racing : protection élevée

La piste permet bien évidemment de rouler à des vitesses élevées, sans avoir à se soucier du code de la route, du trafic environnant ou même de l'éventuel platane qui aurait décidé de traverser la route sans regarder. Mais cette vitesse peut aboutir à des chutes spectaculaires, se traduisant souvent en longues glissades puisqu'il n'y a guère d'obstacles pour s'accrocher. C'est d'ailleurs ce point précis qui fait que bien souvent, on se relève d'une chute sur piste sans trop de bobos.

Les gants moto de piste sont pensés pour offrir la meilleure résistance possible à l'abrasion, et de ce fait, ils sont forcément en cuir. Ce matériau est en effet celui qui résiste la mieux aux glissades face au textile. Les zones exposées doivent au minimum être doublées avec des renforts supplémentaires en cuir : paume, cotés, bout des doigts, etc. Les gants les plus évolués disposent également d'inserts en Kevlar sur les zones sensibles.

La coque sur le dessus de la main est un plus en terme de protection. Plutôt que de choisir des gants moto avec une coque très dure, vous pouvez regarder du coté de ceux équipés d'une coque un peu souple pour plus de confort.

Certains gants ont le petit doigt fixé à l'annulaire. Le petit doigt est en effet assez exposé et il pourrait se retourner lors d'une chute. Le fait de l'accrocher à l'annulaire n'est pas gênant au niveau de l'ergonomie, c'est donc un plus en terme de sécurité.

De la protection, mais pas que !

Si la protection est bien évidemment importante lorsque l'on fait de la moto sur piste, il ne faut surtout pas négliger le confort de son équipement. J'entends par là qu'un équipement moto doit se faire oublier, en particulier en conditions de pilotage extrêmes et lorsque que l'on cherche à se concentrer sur sa conduite. Pour les gants moto de piste, plusieurs facteurs de confort entrent en jeu, et c'est essentiellement là que va ce jouer le prix final du gant.

Ca commence tout d'abord par la qualité et la technique de fabrication. A l'intérieur des doigts, les coutures tournées vers l'extérieur sont un véritable atout car rien ne viendra gêner le toucher des doigts. Des coutures un peu rigides qui se sentent sont particulièrement désagréable et peuvent même être douloureuses à la longue.

Il en va de même pour la fixation des coques rigides. Sur le dessus de la main, ou sur les articulations des doigts, si leurs coutures et la colle utilisée se ressent à l'intérieur du gant, ceci grèvera largement le confort d'utilisation et deviendra pénible, voire douloureux au bout d'un moment.

Enfin, privilégiez les gants longs qui recouvrent les bas des manches de votre blouson. D'une part votre poignet sera protégé, et d'autre part cela vous évitera les courants d'air désagréables dans les manches, phénomène de plus en plus important avec la vitesse. Encore une fois, l'idée est que vos gants se fassent réellement oublier une fois sur la piste, et en ce sens, le moindre détail compte. Oubliez donc les gants à poignets courts, qui malgré le look racing que certains peuvent avoir, ne sont que des gants dédiés à un usage route pour l'été et dont la protection est limitée vu l'exposition du poignet.

Gants moto racing Difi Le Mans

 

Etanches ou non les gants moto de piste?

La plupart des gants racing ne sont pas étanches, le but étant qu'ils restent relativement fins et souples tout en offrant suffisamment d'éléments protecteurs. D'autre part, la plupart des sessions piste se font par beau temps. Néanmoins, nous sommes nombreux à utiliser les même gants sur piste le temps d'un weekend end et sur route pour l'utilisation quotidienne. Il existe pour cela des gants moto racing intégrant une membrane imperméable et respirante. Cette membrane vous permettra de rester au sec en cas de pluie, tout en évitant que la condensation ne se forme à l'intérieur s'il fait un peu trop chaud. Attention ici, l'important reste encore et toujours de garder une excellente sensation de pilotage, et un gant à vocation sportive qui intègre une membrane imper-respirante doit être parfaitement assemblé pour maximiser la sensibilité sur la poignée. Il existe pour cela la technologie McFit par exemple, qui permet de lier ensemble les différentes couches du gant (extérieur, membrane et doublure interne) pour ne former qu'un tout à l'aide de colle spécifique et en évitant les coutures superflues. Cette technique McFit est une marque déposée utilisée par Difi notamment, mais les divers fabricants peuvent en utiliser d'autres. Imaginez les différentes couches de matériau qui glissent l'une sur l'autre à l'intérieur du gant : rien de plus désagréable. Ces techniques d'assemblage permettent de limiter grandement le phénomène, et c'est également ce genre de caractéristique qui fait qu'un gant sera plus cher qu'un autre.

Le mot de la fin

Lorsque je dois conseiller un client sur le choix de tel ou tel produit, je me renseigne avant tout sur l'utilisation qu'il en aura, et dans quel contexte, mon but n'étant pas de vendre quelque chose de cher, mais quelque chose qui réponde parfaitement à ses besoins. Pour les gants moto de piste, j'avoue que généralement je conseille d'y mettre le prix. Une utilisation piste met les gants et les mains à rude épreuve, et si la protection est très importante, le confort et la sensibilité sur la poigné le sont tout autant dans de telles conditions de roulage. Privilégiez donc les gants bien finis, avec un bon ajustement et sans obstacles qui pourraient être désagréable au contact de la peau (en particulier d'éventuelles coutures internes).