Avec cette XDiavel, le terme powercruiser prend ici tout son sens. L'actuelle Diavel affiche déjà une belle présence mais cette nouvelle XDiavel pousse le vice encore plus loin. Avec une machine au look bestial, basse et massive, un moteur puissant et un poids contenu. Il n'y guerre que chez Harley et la gamme V-Rod que l'on retrouve ce type de moto, mais Ducati sait y faire et renouveler le genre à sa manière.

 

Ducati XDiavel 2016

Ducati annonce cette XDiavel comme un machine qui donne du plaisir à basse vitesse. Pour rester à basse vitesse, il va tout de même falloir garder la tête sur les épaules avec un moteur de 156 chevaux. Il s'agit du moteur Testastretta porté à 1262 cm3. Il est équipé d'un calage variable de la distribution que l'on retrouve déjà sur la Multistrada, sauf qu'ici il est réglé de manière à privilégier le couple à bas régime. Sur le papier, le couple maxi de 13,1 daN.m se retrouve à 5000 tr/min, une différence considérable par rapport à l'actuelle Diavel dont le couple maxi est à aller chercher à 8000 tr/min.

On saluera la pompe à eau installée discrètement entre les cylindres, ce qui permet de dégager visuellement le moteur, un atout esthétique sur ce genre de machine. La transmission est ici assurée par une courroie, une première chez Ducati et un avantage en termes d'entretien et de bruit de fonctionnement.

Ducati XDiavel sur l'angle

Pour la partie électronique, cette XDiavel dispose des dernières technologies et on est vraiment sur un powercruiser ultra-moderne. On y trouve un contrôle de traction ajustable sur 8 niveaux, 3 modes de conduite, un freinage ABS avec une fonction d'assistance en courbe, un régulateur de vitesse et un launch control qui permet de faire des départs canons. L'éclairage est confié à des feux à LED tandis que l'ordinateur de bord fait appel à un écran TFT de 3,5 pouces avec différents modes d'affichage. Comme sur la Diavel actuelle on trouve un système de démarrage sans clé.

Coté châssis, il est prévu pour pouvoir prendre 40° d'angle, ce qui est plutôt confortable et réconfortera ceux qui sont rebutés par les cruisers qui frottent de partout à chaque virage. La fourche marzocchi de 50 mm de diamètre contribue au look bestial de l'engin, elle est réglable en compression et en détente. Pour rester sur le look, on apprécie les jantes, en particulier l'arrière qui est très dégagée et qui met en valeur cette magnifique double sortie d'échappement façon AC Cobra. Globalement, je trouve la machine très réussie, avec une finition qui semble particulièrement travaillée, et une vraie impression de moto haut de gamme.

Ducati XDiavel vue de derrière

L'autre atout de cette moto, c'est son ergonomie. Ducati la veut accessible à tous malgré sa puissance élevée. A ce titre, les reposes pieds sont ajustables, 5 selles différentes sont proposées en option avec des hauteurs différents, de même que 3 guidons avec différents éloignements. Une selle passager avec dosseret intégré est également proposé en option. Ces accessoires devraient se présenter sous forme de 3 packs distincts (Sport, Touring et Urban).

La disponibilité est attendue pour début 2016. Le site Ducati Italie annonce un tarif débutant à 19490 € pour la XDiavel, et 22490 € pour la XDiavel S. Il faudra patienter un peu pour avoir les tarifs français.

Ducati XDiavel en solo

Ducati XDiavel en duo

Ducati XDiavel vue avant droit

Ducati XDiavel vue arrière droit

Ducati XDiavel vue de droite

Courroie Ducati XDiavel

Poste de pilotage Ducati XDiavel

Selle Ducati XDiavel