Bonne surprise au salon de Milan 2015, une nouvelle Suzuki SV650 sortie de nul part est présente. L'ancienne excellente SV650 avait été remplacée par la Gladius, une bonne machine en soit mais avec une esthétique pas folichonne. Pour 2016, Suzuki a donc repris les choses en main avec le retour modernisé de cette moyenne cylindrée.

Coté esthétique, pas de grosses folies, la moto est sobre et certains seront heureux de retrouver un phare rond classique. Depuis quelques années, Suzuki n'affiche guère de personnalité dans ses motos avec un design qui semble figé dix années en arrière. Mais autant j'ai du mal avec le reste de la gamme, autant ici ça passe plutôt bien. La moto est simple et sans fioritures, ce qui devrait lui éviter de prendre un coup de vieux trop rapidement. Le truc qui me dérange tout de même, c'est ce gros silencieux avec son énorme pare-chaleur. Ca m'a fait le même effet sur la BMW G 310 R. Autant les silencieux courts, je ne suis pas fan, autant ce truc énorme par rapport au diamètre des collecteurs, je n'aime pas non plus. C'est simple, avec cet artifice on dirait une Kymco... j'exagère :) Alors je suppose que ce gros machin aide à passer la norme Euro 4, mais quelque chose de plus long et plus fin aurait sans doute été plus approprié.

Suzuki SV 650 2016 sur sa béquille

Pour le moteur, nous sommes sur la même base que la Gladius avec ce bicylindre en V à 90° de 645 cm3. Cependant Suzuki annonce 60 nouvelles pièces, 76 chevaux (soit 4 de plus que la Gladius) et un couple situé 2000 tours plus haut à 8100 tr/min. Un peu dommage pour un v-twin d'avoir le couple maxi dans le haut du compte tour, il faudra voir ce que ça donne mais ce moteur ayant fait ses preuves, nul ne doute que ce sera une réussite. Pour la châssis, le cadre reste également basé sur la Gladius avec une nouvelle boucle arrière.

Suzuki SV 650 2016 vue arrière gauche

Suzuki SV 650 2016 vue du dessus

A noter l'apparition du Low RPR Assist qui est une technologie permettant d'aider le moteur lorsqu'il est bas dans les tours. Concrètement je suppose que ça permet d'éviter au moteur de cogner à très bas régime en lui donnant un peu plus de souplesse, très utile pour les épreuves de plateau en moto-école. On note aussi le Suzuki Easy Start apparu avec la GSX-S1000. Ce système permet de démarrer la moto avec une seule pression sur le bouton Start (plutôt que de laisser le doigt appuyé dessus). Bon ce type techno (l'Easy Start) existe en réalité depuis pas loin de 10 ans et même ma Guzzi de 2008 en est équipée.

La moto sera disponible en 4 coloris début 2016. Le tarif ne devrait pas dépasser les 6500 euros pour faire face à la concurrence.

Coloris Suzuki SV 650 2016

Poste de pilotage Suzuki SV 650 2016

Suzuki SV 650 2016

Suzuki SV 650 2016 avant et arrière

Echappement Suzuki SV 650 2016

Ordinateur de bord Suzuki SV 650 2016

Phare Suzuki SV 650 2016

Selle Suzuki SV 650 2016